Mathis Clamens

A PROPOS

Product manager chez Foxintelligence

Aime la musique, la photo, ses potes, Marseille et le pastis

A fondé The Analog Club  qui met à l’honneur la photo argentique (63k abonnés)

A habité un an et demi à Mexico

Je vois la photographie comme un outil me permettant de graver des instants à jamais. Que ça soit des moments d’émotions, aussi diverses qu’elles soient, des endroits qui m’ont plu, des rencontres ou des beaux moments passés avec des gens que j’aime… J’essaye de les graver et de les retranscrire en images. Quand je revois ces photos, c'est comme si j'y retournais, et cela me procure des sensations assez dingues. C’est vraiment magique. 

En 2013, je suis parti en voyage avec un appareil photo numérique. En rentrant, je me suis rendu compte que j’avais passé plus de temps à trier mes photos sur mon écran qu’à en prendre. J'ai décidé d'essayer l’argentique. 

Avec cette technique, tu ne peux pas mitrailler comme en numérique. Tu dois réfléchir au rendu final que tu voudrais avoir, penser à tes réglages, à la lumière, au moment précis où tu vas appuyer sur le déclencheur. Pour faire tout ça, il faut être dans un état de calme et de conscience que j’adore. 

Ce que j’aime aussi c’est travailler les doubles expositions pour avoir deux photos en une. 

J’ai quitté Paris en plein mois de février. Il faisait moche, mon boulot ne me passionnait pas, rien ne me ressourçait vraiment… La mauvaise routine ! Je sentais qu’il fallait que je prenne l’air.
Deux de mes amis vivaient à ce moment-là en Californie et à Mexico. J'ai décidé de les rejoindre sur un coup de tête. Je devais rester quelques semaines au Mexique, je suis resté plus d'un an. 

J'ai tout de suite été frappé par l’ambiance et la qualité de vie au DF, la capitale du Mexique. Au bout d’un mois, j’avais déjà fait de belles rencontres et trouvé des opportunités professionnelles. Rien ne m’attendait à Paris, alors j'en ai profité pour prolonger mon séjour et apprendre à connaître ce pays. C’est là que j’ai réellement commencé la photo argentique et lancé The Analog Club, mon projet média consacré à la photo argentique.

Ce que je retiens le plus de cette expérience, en plus des compétences que j'ai pu acquérir professionnellement là bas, c'est le bonheur d'avoir été complètement libre, de n'avoir dépendu de personne, dans un environnement que je ne connaissais pas. C'était une sensation incroyable. Dans des périodes de doutes, je me suis rendu compte qu'en écoutant et en suivant son instinct, on prend souvent la bonne décision finalement. Je reviens grandi, je me connais mieux et suis plus serein.

Le voyage nous élève quand il est entrepris dans le respect des lieux et cultures que l’on visite. Pour moi, la nature est la source de vie et de beauté la plus exceptionnelle qui soit, c’est pour cela que l’on devrait tous la respecter, et s’en inspirer.

J'ai été touché par la solidarité et la générosité des mexicains. Lors du dernier gros tremblement de terre en septembre 2017, toute la ville a cessé son activité pendant plusieurs semaines pour aider les services publiques à enlever les débris mais aussi pour nourrir et héberger les gens et les animaux. Le soutien des citoyens était tellement important que l’Etat a dû leur demander d’arrêter, il y avait trop de bénévoles et cela gênait le bon déroulement des opérations. 

Aujourd'hui je présente des photos de ce voyage qui a changé ma vie. J'essaye de transmettre le beau et l'atmosphère qui m'a tant touché. 

J'aimerais visiter l'Asie.

  • Instagram de Mathis
  • Instagram - The Analog Club
  • Facebook expos declic
  • Instagram expos declic

CONTACT

contact@expos-declic.com

@expos.declic

A PROPOS