Capture d’écran 2018-08-03 à 09.18.35.pn

William Fleury

A PROPOS

Directeur artistique et designer graphique 

Passionné par la typographie et la peinture, l’histoire de l’art, le pays basque, et les vinyles

 

A habité six ans au Canada 

La photographie permet avant tout d’immortaliser un moment, de partager un regard ou une émotion éphémère que l’on ne retrouvera plus. A travers une image on peut partager sa propre vision d’un instant précis. Cette vision est propre à chacun, elle dépend de la lumière, de l’humeur, du bruit, du vent ou de notre rapport au sujet. Chaque photo est donc le témoignage unique d’un moment clé.​

​Après avoir vécu à Paris j’ai décidé, il y a sept ans, de partir étudier l’art à Montréal. J’avais envie de m’émanciper, de quitter ce que je connaissais déjà et de découvrir un nouveau pays, une nouvelle vie, de nouvelles personnes. Et ce sont ces rencontres qui m’ont finalement poussé à rester là-bas. Au milieu de l’hiver c’est cette chaleur humaine, cette solidarité et cette joie de vivre, qui m’ont fait aimer ce pays. Ce qui m’a le plus touché au Québec c’est l’immense ouverture d’esprit. Qui que tu sois, qu’importe d’où tu viennes, tu te sens toujours accepté et respecté. Outre mon petit accent québécois je reviens donc grandi par ces rencontres et ces expériences !

 

J’ai habité pendant six ans au Canada, notamment à Montréal et au Québec. Cette expatriation m’a permis de voyager à travers les Etats-Unis et le Canada et de découvrir en profondeur ce territoire nord américain. Des buildings qui touchent le ciel, aux lacs perdus au milieu des forêts, en passant par les montagnes, ces pays sont ceux de l’immensité et de l’horizon à perte de vue… Ils offrent de la perspective et un étrange sentiment de liberté.

Ce n’est pas forcément le dépaysement que je recherche dans le voyage, mais davantage la rencontre. Je ne pense pas qu’il faille aller loin pour « voyager », mais où qu’on aille il faut toujours respecter le lieu et autrui. Ca ne sert à rien de comparer ou juger. Je pense que savoir voyager c’est savoir apprécier la différence. 

Mes photos témoignent d’une certaine interaction entre les hommes et l’architecture. C’est un sujet qui me passionne ; j’aime, par exemple, isoler certaines parties d’un bâtiment pour créer des motifs presque abstraits. Je joue avec les ombres, les perspectives et les formes… Ce qui en ressort c’est ma propre vision de cet environnement urbain dans lequel j’ai été plongé durant ces années.

La Nouvelle Ecosse !

  • Instagram de William
  • Profil de William
  • Profil de William
  • Facebook expos declic
  • Instagram expos declic

CONTACT

contact@expos-declic.com

@expos.declic

A PROPOS